Brown Sugar Days : J’y étais !

Hello,

Le 8 mars dernier, j’ai participé aux Brown Sugar Days, un festival/marathon de films afro américain à Paris organisé par l’agence Ak-A. Les films projetés étaient :

– Dear White People
– Think like a man 1 et 2
– Brownsugar (D’ou le nom de l’évènement)
– The best man holiday.

Pour ma part ayant vu récemment Think like a man 1 et The best man holiday, mon attention se portait tout naturellement sur les 3 autres films.

Avant de vous donner mon avis sur ces films, je vais juste vous expliquer pourquoi j’ai passé un super bon moment. Le Grand Rex était le lieu idéal afin d’accueillir tous les adeptes du cinéma afro américain. De plus, l’organisation parfaite a fait que la gestion des participants s’est faite sans encombre. Top quoi ! Je n’étais jamais allé au Grand Rex donc c’était pour moi une découverte très agréable. Cette salle est im-mense, punaise! Lol.

Ensuite, peut-on avoir un Amen pour DJ Roc-J qui a mis l’ambiance du début à la fin de l’événement. Il a commencé avec des tubes US old School, du R&b, du hiphop et a ensuite enchaîné au fil des heures avec des sons plus récents dans le style dancehall, rap… A chaque entracte c’était turn up!!!
A un moment j’avais envie de dire à l’organisation de reporter la projection, et de transformer les BSD en « Party » au Grand Rex. Ca aurait été parfait ! 😀

DSC_0053

Passons donc aux choses sérieuses…

J’ai pris connaissance du film Dear White People un peu avant sa sortie aux USA, et j’étais hyper impatiente de le visionner, car je suis curieuse des films indépendants qui traite de faits de sociétés, de problèmes identitaires… Le réalisateur, Justin Simien, a mis 8 ans à récolter les fonds nécessaires pour faire voir le jour a son projet. Mais le jeu en valait vraiment la chandelle selon moi.
Ce que j’en ai pensé ? Le réalisateur a réussi a scénarisé toutes ces choses auxquelles sont confrontées les noirs au quotidien. Ces doutes, ces envies, ces peurs, cette rage, ce mépris envers notre couleur de peau et ce mépris qu’on a envers ceux qui dédaignent justement cette couleur. Je me suis reconnue dans certains des personnages. Ne serait ce que concernant les cheveux, je serai riche si je faisais payer les gens qui touchent (sans permission en plus -_-) ou qui essaient de toucher mes cheveux. Etant donnée que je porte mes cheveux naturels, je suis confronté tous les jours a une dose supplémentaire de préjugés, et autres idées reçues.
J’ai bien aimé la dernière phrase de l’émission de radio de Sam dans le film, « Dear white people, you know what, nevermind. » : « Vous savez quoi, ce n’est pas grave ».
Je me suis déjà dis cela plusieurs fois, car au quotidien je rencontre des cas d’ignorance avancée en ce qui concerne « les noirs ». Comment à l’heure actuelle des gens peuvent être aussi incultes et poser des questions aussi bêtes, que je tairais car cela vaut mieux. Parfois j’ai envie de leur faire une petite séance d’éducation, mais après je me dis, vous savez quoi ? Laissez tomber. Vous direz surement que c’est bête de réagir comme ça, mais franchement au bout d’un moment on en a assez (marre?) de faire face à cette même ignorance, à ces mêmes blagues, encore et toujours. C’est triste je sais, mais je préfère prendre du temps pour éduquer mes enfants (que je n’ai pas encore lol) et travailler sur mon éducation, mon estime de moi et ma façon d’appréhender ce monde « blanc ». Si un jour je suis inspirée je vous raconterai mon évolution dans ce monde « dermatologiquement » différent ahah :).
J’espère que ce film aura l’effet escompté, c’est a dire l’éveil des consciences, et le changement de mentalité pour faire simple.

Brownsugar, Brownsugaaaaar…J’ai l’impression de m’appeler moi même. Et oui, j’ai choisi mon pseudo youtube par rapport à ce film. Et il est et restera l’un de mes films préférés avec Love & Basket Ball… Et non je ne suis pas fan de Sana Lathan… De plus la bande originale du film, avec Eryka Badu et Common est juste top… Love of my life you are my friend…Je kiff.

Think like a man 2 est vraiment un film sympa à regarder, seul point négatif si je puis dire, le personnage de Kevin Hart est un peu fatiguant à force, même si j’aime beaucoup Kevin en tant que comique en One man Show. Mais je trouve qu’ils ont trop misé sur lui pour faire rire les gens dans le film et du coup cela efface un peu les autres personnages qui sont tout aussi intéressants et attendrissants.

Je vous laisse regarder les photos et la petite vidéo ci dessous. 😉

DSC_0048 DSC_0027 DSC_0036 DSC_0038 DSC_0039 DSC_0046 DSC_0055 DSC_0056

A bientôt.

Raysha.