Le Salon Madame FWI

Hello,

Le 8 avril 2017 j’ai eu l’occasion de participer au Salon Madame FWI. C’est un salon entièrement dédiée à la femme et tous les aspects de sa vie. Beauté, santé, estime de soi, travail… Etc

C’est un concept assez inédit en Guadeloupe, même si je ne vous cache pas que j’avais une impression de déja vu, car dans les salons en Guadeloupe on retrouve souvent des exposants communs, je ne jette pas la pierre, I’m just sayin’ okayyyy 👀.

La marraine de cette édition était Kareen Guiock, Journaliste à M6. Je l’aime bien et ce qu’elle dégage. J’ai eu l’occasion de la rencontrer et de prendre un selfie avec elle à la NHA 2016 ! Vraiment sympa. Et ce sourire… Enfin c’est un peu ma copine dans ma tête 😁.

Il y avait du beau monde invité , entre autres, Mme Josette BOREL-LINCERTIN, Corine COMAN (mon autre copine !), Rockaya DIALLO, que je n’ai pas eu l’occasion de voir, Myriam MAXO et Eli Kuamé, styliste/fashion designer, qui a présenté sa nouvelle collection.

J’ai passé un bon moment, même si selon moi il n’y avait pas assez d’exposants. En fait je pense que c’est l’habitude d’aller dans des évènements de plus grande ampleur, et du coup je m’attends à voir ci ou ça. Bref. Mais c’était tout de même sympa, je ne crache pas dans la soupe, ce que je veux simplement dire c’est que ça serait bien  qu’il y ai une plus grande variété d’exposants.

Ce salon proposait aussi des conférences, une des conférences tournait autour des invités qui ont témoigné de leurs parcours parsemés d’embuches mais couronnés malgré tout de succès. J’ai pu aussi assisté en partie à la conférence du Docteur Henry Joseph, qui entre autre pharmacien, créateur de Phyto Bô Kaz, pharmacognoste, inventeur et défenseur du régime caribéen. Cette conférence parlait justement des gros avantages à adopter le régime caribéen. C’est à dire consommer des aliments cultivés en Guadeloupe. Il disait que l’opinion publique veut nous faire croire que si l’importation de denrées alimentaires s’arretent, les guadeloupéens vont mourir de faim. Mais le Dr Henry Joseph expliquait que c’est totalement faux, car nous avons de quoi vivre en Guadeloupe si nous consommons et nous plantons les bons aliments. Ceux qui font du bien à notre santé. J’ai encore des efforts à faire niveau alimentation, mais depuis mon retour en Guadeloupe je mange plus d’aliments locaux, giraumon, patate douce…

Petite parenthèse, les gens qui vivent en France disent que la nourriture coute cher en Guadeloupe, la nourriture coute cher si on veut continuer de manger à l’occidentale,  alors la oui ça coute cher. Mais il faut comprendre que quand on revient vivre en Guadeloupe, on change d’environnement donc on doit aussi changer de mode de vie. Parenthèse fermée 😛

Je suis un peu dégoutée car je n’ai pas pu suivre la conférence dans sa totalité, je me suis sentie mal à un moment, j’ai du sortir… Trop la loose. Bref. Vous pouvez retrouver ci dessous un petit podcast d’une partie du contenu de cette conférence.

Et puis bien sur, la gourmande que je suis a enfin pu gouter aux délicieuses et délicates glaces de Fabienne Youyoute… Patate douce-coco, patate douce violette, coco… J’ai hâte de me rendre directement sur leurs points de vente, à Pointe à Pitre ou à Sainte-Anne.

Coté beauté, il y avait la marque Activilong qui présentait sa nouvelle gamme Actiforce (retrouvez mon article explicatif ici), le beauty lounge Make up Box créé par la talentueuse Karine Gatibelza (je rêve de me faire maquiller par elle, ou d’organiser des ateliers avec elle), et aussi Gossip Curl créé par Johana Morvan.

 

Je félicite vraiment l’organisation du Salon Madame FWI pour tout leur travail, et j’ai hate d’assiter à l’édition 2018 !

Raysha